21. nov., 2018

SANS CONTRÔLE...

S'il y a une chose qui est difficile, c'est bien de lâcher prise. 

Et je suis la première, à m'en rendre compte. 

Et pourtant sans lâcher prise, il ne peut y avoir de changements. Le changement fait peur.

Si j'en viens à parler de cela,maintenant, c'est que  je viens de  me rendre compte, que plus nous,les humains, nosu luttons pour sauver la planète, plus le changement climatique perdurera, et plus il sera violent.

C'est comme une maladie, et la maladie fait peur, alors, nous la nions.

je vais prendre l'exemple de la dépression, car c'est une maladie courante, de nos jours, vu nos trains de vie.

Elle est dû à notre train de vie, mais elle est aussi dû, à notre manque de spiritualité. Car le matériel et le spirituel sont liés. Et là, où je veux en venir, c'est qu'en luttant contre le réchauffement climatique, nous nourrissons la maladie, et elle grandit, grandit. 

Nos gouvernement prennent des mesures matérielles contre le réchauffement. Alors qu'il faut justement que s'accomplisse ce réchauffement, pour que Tere Mère, puisse suer, et faire pèter cette maladie, que nous humains, nosu enfuissons sous des mesures.

Il est nécessaire que les boules de pus(lave), explose, pour enfin libérer notre Mère à tous, et qu'elle puisse enfin se soigner, refleurir, s'épanouir.

J'ai appris récemment, que le séquoias avaient besoin de la chaleur du feu, pour que les graines tombées au sol, puissent germer.

Et nous, les humains, nous voulons tout contrôler, alors que c'est dans l'abandon, que nous pouvons évoluer.

Alors, moi Framboisine, je proclame, que nous devons lâcher les rênes des chevaux de l'Apocalypse, pour qu'un monde nouveau puisse émerger.