27. sept., 2019

L'ANGE...

 

Récit autobiographique. 

Qui m'a permis de vous raconter mon histoire fantastique, surtout depuis 2010, l'année de mes 50 ans, l'année de ma libération, de ma prise de conscience, de ma renaissance...

Et la fin de cette histoire, en a effrayé plus d'un...

Je dois bien le dire, qu'à ce moment, j'étais dans une phase mystique. Dans cette phase désinhibée, j'annonçais la naissance de mon enfant, qui m'a valu d'être pris en charge, par les médecins.

En 2016, naissait, sous mes pinceaux, L’Ange d'OR, qui s'appelle Dominique.

Mon histoire, est toujours au fond d'un tiroir. Et le portrait de Dominique veille sur mes nuits.

Si je reprends la plume, aujourd'hui, c'est pour vous dire ma stupeur, mon désarroi.

Désarroi, face à la jeune militante suédoise, et sa famille.

Pour avoir dans mon réseau, restreint d'ami,es, une personne dont un des enfants souffre d'autisme. Je sais qu’il y a énormément de souffrance.

Souffrance, pour l'enfant, mais aussi pour la famille. Cette personne proche, m'a raconté la cruauté de son enfant, envers sa famille. De plus elle souffrait de toc, qui faisait pâtir toute sa famille.

Jusqu'au jour, où la rencontre avec un médecin compétent a pu stabiliser la maladie, et soulager la famille.