26. sept., 2018

DIFFICILES...

A ma famille.

Je tiens à mexcuser publiquement envers ma fille, mon fils. 

Et je tiens à préciser que personne à part moi, est responsable de ce qui est arrivé. 

Je suis allé voir une thérapeute, car j'en avais envie, personne ne m'y a forcé. J'y suis allé de mon propre choix. 

Lorsque je suis heureuse, en faisant l'amour, par exemple, j'ai un surplus de dopamine, comme une overdose, et ça me met dans des situations paranoïaques, schizophréniques, qu'il m'est impossible de contrôler.

 

Framboisine